INFORMATION ! Feuille de style à l’attention des auteurs - Cliquez ici pour telecharger

Les auteurs feront parvenir leur article définitif par courrier électronique à l’adresse suivante : africampus@uvci.edu.ci

Problématique

seprator

Restructuration des cursus et passage en LMD, refonte des formations et FOAD, création de pôles de recherche et d’enseignement supérieur et plans campus, universités virtuelles et campus numériques en régions et déploiement d’environnements numériques de travail, etc., la réforme universitaire est partout engagée. Pour faire face à la diversité et la complexité de ces réorganisations, la gouvernance universitaire doit gérer plusieurs approches :

  • la réponse aux demandes de formation et de la recherche des moyens pour y faire face,
  • les conditions d'acquisition, d'organisation, de gestion et de transmission des savoirs,
  • la production des contenus scientifiques et pédagogiques
  • la coopération pédagogique et des échanges,
  • les relations entre les acteurs de la vie universitaire,
  • les conditions de l'insertion de l'université dans les environnements social, économique et culturel.

Après Ouagadougou, le colloque international Les usages intelligents du numérique dans la réorganisation universitaire se tiendra les 9 et 10 mai 2019 à Abidjan. Il se propose de rassembler les acteurs de la réorganisation universitaire et de la société de la connaissance et leurs partenaires. Comme pour le dernier AFRICAMPUS, il vise un travail d'échange et de réflexion sur les stratégies d'organisation et les rationalités en œuvre dans les politiques, les initiatives et les actions dans différents pays du monde.

Il sera placé sous le signe de l’échange des expériences et du décloisonnement. Il cherchera à s’intéresser à la diversité de la gouvernance universitaire : de l’amélioration du fonctionnement des services à travers des dispositifs d’appui, à la recherche de nouvelles postures de gouvernance à travers la gestion sociale des relations entre les acteurs.

Ce sera l’occasion à la fois :

  • de faire le point, comme cela a été annoncé lors de la dernière édition, sur les évolutions survenues dans l’effort de modernisation des outils de gestion des universités par les TIC,
  • d’étudier les effets des recommandations qui ont marqué les principales étapes de la rénovation des dispositifs technologiques dans l’enseignement supérieur et la recherche,
  • d’introduire de nouvelles problématiques liées à la cohabitation de schémas et notamment de schémas de gouvernance universitaire induits par les TIC.